Conclusions

4 plans se croisant à 60°

4 plans se croisant à 60°

Système à 4 axes de référence

Dans le monde quantique, tous les rapports se font nécessairement et absolument dans un système de référence à quatre axes ou plans qui se croisent à 60°.

Nous avons nommé ces plans C, T, M et P.

—-

Appui mutuel et électromagnétisme

12 sphères  Au départ, il n’y a rien pour s’appuyer. Pour initier un mouvement dans un sens, un autre mouvement doit être initié dans le sens opposé. Ainsi on respecte le principe d’équilibre.

Comme le maintien d’une relation pour des particules qui se déplacent à la vitesse «c» est uniquement possible à 60°, pour se mettre en mouvement et conserver une relation, chaque quanta doit s’appuyer sur 11 autres, tous séparés par 60°.

On obtient ainsi 12 directions, et 4 plans de rotation.4plans12boules

12directionsCe faisant, les duons transforment une partie de leur vibration dans le sens de leur déplacement et conservent la vibration sur les autres plans, ce qui correspond aux champs électrique et magnétique perpendiculaires au plan de déplacement.

12 possibilités de relation

Tetra4plans

Ce système de référence à 4 plans (C T M P) n’autorise que 12 possibilités de contact. (6 de chaque coté). On peut les illustrer par les 12 arêtes d’un octaèdre ou les 6 arêtes d’un tétraèdre, au point de rencontre de deux plans. Le tétraèdre est plus simple à schématiser.

OctaedreCes possibilités sont :

  • C  T
  • C     M
  • C          P
  • ….T M
  • ….T      P
  • ,,,,,,,M  P6combinaisons

Instants

Ces 12 zones de relation prennent place dans un espace déterminé par un cycle (une fréquence).
Ainsi les zones de rencontre ne peuvent se faire qu’à 1/3 (60°), 2/3 (120°).
Le début (0°) et la fin (360°) n’ont aucune valeur matérielle, ne reste que 1/3 et 2/3.

Deux duons ne peuvent se rencontrer qu’au même moment de leur cycle, soit 1/3 ou 2/3.  Un 1/3 ne peut pas rencontrer un 2/3, ils ne sont pas au même moment. Les paires de duons sont formées de cette façon.

Points de recontre

Charge <=> Moment de cycle

On associe le moment d’un cycle à la charge :

  • 1/3 (60°), charge : [+ ou -] 1/3e
  • 2/3 (120°), charge : [+ ou -] 2/3e.

«e» représente la charge de l’électron.

Masse = E / c _|_ c

TetraLorentz

On associe la masse à la mise en rotation d’une paire de duons liés dans un des quatre plans de rotation possible. Comme il est impossible de dépasser la vitesse c sur un plan, on peut cependant accélérer sur les 3 autres plans dont la somme vectorielle donne c, perpendiculairement au plan de rotation initial, donc le «c2» nécessaire au respect de la formule m = E/c2.

Il s’en suit une compression ou une dilatation de l’espace en rapport avec l’énergie absorbée ou libérée, selon l’équation de Lorentz (v * √ (1 – v2 / c2)).

12 particules en relationThéoriquement, on peut accumuler toujours plus d’énergie qui sera compressée dans toujours moins d’espace, mais dont la résultante de vitesse nous paraîtra toujours c.

On peut empiler quatre niveaux de mise en rotation d’ensembles (les 4 plans). Ces rapports d’espace sont contraints par «c» et déterminent les quantités d’énergie qui peuvent être absorbées et expliquent les variations de masse des ensembles de particules qui composent les éléments.

Neutrinos

Les  neutrinos sont des paires de duons liés en sens opposé <+1/3 -1/3> ou <+2/3 -2/3>, qui annulent leur charge et leur inertie gyroscopique et dont l’ensemble n’est pas mis en rotation sur leur plan de rotation et n’a pas absorbé d’énergie.
On a formellement identifié deux catégories de neutrinos. (Voir le Sudbury Neutrino Observatory – SNO )

Quarks

Les quarks Up et Down sont des paires de duons liés dont l’ensemble est mis en rotation sur leur plan de rotation en absorbant de l’énergie, tournant donc dans le même sens et acquérant dès lors leurs caractéristiques de charge (<-1/3 -1/3> ;< +1/3 +1/3>; <+2/3 +2/3> ou <-2/3 -2/3>) et d’inertie gyroscopique et devenant matière ou anti-matière.

6DeviationsSextets

Comme il est impossible d’immobiliser dans un espace fini des duons qui ne peuvent que se déplacer et entrer en relation à 60°, on ne peut le faire au minimum qu’avec 6 paires (6 x 60° =  360°) dont le total des plans (6 duons sur deux plans chacun) compte 3 représentants sur chacun des 4 plans (3 x 4) :  CT / CM / CP / TM / TP / MP. ( Les 6 paires, comptent 3 C, 3T, 3M et 3P)

Il devient alors évident que les neutrinos font partie des ensembles des particules que l’on a identifié à des triplets; ils contribuent à la stabilité et à l’équilibre des ensembles. Les neutrinos ont un rôle.

Ces 6 paires correspondent aux 6 «couleurs» de la chromodynamique quantique (bleu, rouge, Ensemble de 6 particulesvert, anti-bleu, anti-rouge, anti-vert). On peut illustrer un ensemble de 6 paires de relations dynamiques sous une forme physique concrète comme un octaèdre, qui possède un spin 1/2.6combinaisons

Tableaux

On obtient ainsi un tableau où toutes les particules trouvent leur place sur les quatre plans et où on peut passer du neutron à l’hélium 4 en passant par tous les isotopes simplement en synchronisant les sens de rotation sur un plan à la fois.

À partir d’une particule théorique, le «neutrinon» composé exclusivement de neutrinos, chaque plan est «mis en rotation» :

  • un plan en rotation donne le neutron ou le proton (hydrogène),
  • deux plans complémentaires pour le deutérium,
  • trois plans pour  le tritium ou l’hélium3, selon les deux combinaisons possibles,
  • quatre plans l’hélium4.

La mise en rotation d’un plan absorbe un certaine quantité d’énergie dans des paramètres précis.
La mise en rotation fait en sorte que les spins opposés qui s’annulaient se synchronisent alors dans le même sens et exercent un effet gyroscopique : il faut fournir un effort pour les faire changer de direction; elles peuvent donc absorber de l’énergie.

Sur les tableaux, le passage de neutrino à quark est illustré par les carrés gris et blancs qui changent de couleur.  Les deux catégories de neutrinos (√1 et √2) deviennent des quarks down d ou des quarks up u si on les met en mouvement.

Les charges totales devraient être divisées par 6 mais pour les fins de simplicité de calcul nous les avons laissées ainsi. Pour des fins de présentation on a condensé l’antineutrinon sous la forme √3/électron. Ceci est discuté plus bas.

Neutrinon à Deutérium

Deutérium à Helium4

(Cliquez sur les images pour agrandir.)

Équilibre matière / antimatière

En maintenant la logique de l’équilibre, on s’aperçoit que l’organisation est plus cohérente si on maintient le plus possible la parité entre les pôles matière et anti-matière.

Si un duon d’un ensemble mis en rotation change de sens, un autre aussi change de sens ailleurs. Cette logique nous mène à la conclusion que ce qui assure l’essentiel de la cohérence des ensembles est la présence d’anti-matière.

Neutron à deutèrium anti

Neutron à deutèrium anti

Tritium à Hélium 3

Tritium à Hélium 3

Hélium 3 et Hélium 4

Hélium 3 et Hélium 4

(Cliquez sur les images pour agrandir.)

Ainsi, en supposant que ce sont des anti-neutrons qui assurent la cohésion des briques de matière, la logique des réactions atomiques se simplifie : des neutrons excédentaires peuvent lier les particules alpha (composées de protons et d’antineutrons) dans les atomes lourds.

Les particules alpha sont les plus cohérentes et équilibrées, ce sont elles qui sont éjectées dans la plupart des dégradations d’isotopes; elles sont les plus difficiles à briser. Le deutérium peut absorber un neutron car le tritium peut être composé d’un neutron ET un anti-neutron à la fois et demeurer cohérent, etc…

Électrons

Cette même logique nous mène à la conclusion que l’électron est également une particule composite, la plus cohérente de toutes, car composée d’un triplet d / anti u / neutrino et des neutrinos complémentaires.

L’ensemble d / anti u / neutrino est composé d’un équilibre de rotations propres neutralisées et ce une fois mise en rotation et non immobile. L’hypothèse est qu’il reste une rotation résiduelle de un tour par cycle de l’ensemble, comparable à celle de la lune autour de la terre qui fait un tour sur elle-même par 29 jours, ce qui justifie une masse minime dans le cas de l’électron, masse qui est très inférieure à l’énergie de liaison de ses composants. Ce qui explique pourquoi on ne peut parvenir à fragmenter l’électron mais que l’on parvient à obtenir des pions de spin 0 et des muons instables.

Une analogie serait celle de deux feuilles de papier réunies par une colle plus puissante que ce qui relie les fibres du papier entre elles. On ne parviendra pas à séparer les feuilles.

Antineutrinon à Électrons

Antineutrinon à Électrons

(Cliquez sur les images pour agrandir.)

Tableau périodique

Structure tableau périodiqueCette logique de quatre plans nous mène également à ajouter la ligne 0 au tableau périodique des éléments (0 proton, 0 neutron et 0 proton 1 neutron) et ainsi étendre le modèle de relations à 60° aux éléments chimiques.

On conçoit très bien qu’il était malaisé de mettre deux éléments invisibles au tableau, mais pourtant ils existent !

Comme de passer des chiffres romains, sans zéro, aux chiffres arabes, avec zéro.

Nombre d’éléments sur le niveau n = (n * n * 2) * 2

Niveau

  •     1        ((1 x 1) x 2) x 2      2     (Neutrinon et Neutron)
    ————————————2     (Hydrogène et Hélium)
  •     2        ((2 x 2) x 2) x 2     8    (… )
    ————————————8
  •     3        ((3 x 3) x 2) x 2    18
    ———————————–18
  •     4        ((4 x 4) x 2) x 2    32
    ———————————–32
  •                               Total : 120

TableauPeriodique

(Cliquez sur le tableau pour agrandir.)

Pour plus détails et la théorie complète, consultez le document original «Duonique».

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s