Expérimentation 2

Une expérimentation qui confirmerait ou infirmerait une partie de la théorie duonique concerne les particules alpha.

Mais d’abord, j’aimerais vous raconter une histoire d’observation.

Quand Steven Spielberg effectuait les préparatifs de tournage pour Jurassic Park, ses maquettistes se sont butés au problème de la finition esthétique de ses dinosaures : les dinosaures avaient-ils des motifs ? des couleurs ? des écailles ? du poil ? La comparaison avec les reptiles actuels laissait penser que oui, mais en était-on sûr ?

Il s’est tourné vers les paléontologues mais personne ne pouvait répondre : on trouve des os, des dents, mais en 1991, personne ne semblait avoir observé d’éléments précis pouvant répondre à sa question. Il leur a donc demandé de trouver des indices crédibles qui permettraient de trancher.

À partir du moment où on savait quoi chercher, on a trouvé : de la peau fossilisée, des motifs, des couleurs et même des traces de poils et de plumes.

Ce que je veux montrer par cet exemple est que l’on peut passer longtemps à coté de quelque chose si on ne sait pas quoi chercher.

Des particules alpha sans intérêt

Pour revenir à cette expérimentation, elle consisterait en une collision entre particules alpha. Il s’agit d’obtenir une fragmentation de ses composants, 2 protons et 2 neutrons selon la théorie actuelle, 2 protons, et soit 2 neutrons ou 2 anti-neutrons selon la théorie duonique. On sait quoi chercher.

Sachant que leur énergie de liaison est de l’ordre de 7 MeV, l’expérimentation ne devrait pas être trop difficile à réaliser dans les vieux accélérateurs. Le LHC peut atteindre des énergies de 14 TeV (2 000 000 fois plus) pour des collisions proton-proton et la recherche sur le boson de Higgs tourne autour de 125 GeV (17 000 fois plus). On parle de quelque chose de beaucoup plus simple.

Jusqu’à aujourd’hui, les particules alpha ont surtout servi de sonde. Lourdes, chargées (+2e) et relativement lentes, elles sont fortement ionisantes et peu pénétrantes. De ce fait, leur intérêt pratique est relativement faible. On les obtient naturellement dans la désintégration du radon et de beaucoup d’isotopes radioactifs.  (Exemples, tableaux des dégradations : He , Radon)

Selon la théorie duonique, les particules alpha sont les plus stables et sont émises en premier lors des ruptures d’éléments plus lourds. Ce sont les pièces les plus rigides et aussi les plus difficiles à relier à d’autres du fait de leur composition équilibrée (protons et antineutrons).  Si on obtient effectivement des antineutrons en les brisant, ce sera une brique majeure dans la théorie duonique.

Si on les obtient pas, le déséquilibre matière / antimatière demeurera presque absolu et il faudra chercher ailleurs son explication.

Par rapport au neutrinon, un hélium formé de protons et d’antineutrons est équilibré en termes de particules de matière et d’antimatière et est plus simple à obtenir : on modifie les mouvements sur deux plans seulement. De plus, la force de liaison des particules serait beaucoup plus forte : matière et antimatière s’attirent beaucoup plus intensément.

Par contre, la synchronisation des sens de rotation avec des antiprotons demande a être vérifiée en pratique. En principe, sur un plan en rotation, tous les éléments tournent dans le même sens. Mais avec 24 éléments en mouvement et en relation, il se peut que l’on ait pas encore correctement identifié l’organisation dynamique; la transformation des paires est peut-être équilibrée, par exemple 1/3  1/3 -2/3   deviendrait  -2/3 -2/3 +1/3 pendant que 2/3  2/3 -1/3  deviendrait  -1/3 -1/3 +2/3 … tout ça demande encore bien de la réflexion et de la modélisation.

Neutrinon He

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s