Expérimentation 1

Bien sur la duonique n’est qu’une pure théorie.

Pour qu’elle obtienne le statut de théorie valable, quelques expériences originales sont nécessaires. À défaut de laboratoire, on peut se servir d’expériences déjà réalisées comme point de départ.

Par exemple, dans ce compte-rendu, Antimatter bouncier than thought (http://www.cosmosmagazine.com/news/antimatter-bouncier-thought/)  ou  http://cds.cern.ch/record/1193990/files/PRESSCUT-V-2009-1041.txt?version=1 on fait état que jusqu’à 30 % d’un faisceau d’antiprotons survit à de multiples collisions dans un gaz composé d’hydrogène, de deutérium et d’hélium.

Considérant que seule une combinaison de trois duons forment un proton ou un anti proton et qu’il existe 20 combinaisons possibles avec les 4 plans ( C T M P ) (voir tableau ci dessous), la probabilité d’une annihilation au premier contact n’est que de 5 %. Cela prendra finalement des milliers de collisions pour venir à bout d’un faisceau.

(Les duons se combinent en paires de spin 1/2 sur deux des quatre plans possibles, plans que nous avons nommés C T M P, tous séparés par 60°.  Voir Conclusions)

6 combinaisons de deux duons sont possibles : CT, CM, CP, TM, TP, MP. Il est possible de former 20 triplets différents :

  1. CT CM CP
  2. CT CM        TM
  3. CT CM                TP
  4. CT CM                      MP
  5. CT          CP TM
  6. CT          CP         TP
  7. CT          CP                MP
  8. CT                  TM TP
  9. CT                  TM       MP
  10. CT                         TP MP
  11.         CM CP TM
  12.         CM CP        TP
  13.         CM CP               MP
  14.         CM        TM TP
  15.         CM        TM       MP
  16.         CM                TP MP
  17.                  CP TM TP
  18.                  CP TM       MP
  19.                  CP         TP MP
  20.                        TM TP MP

Dans la théorie duonique, toutes les particules sont des sextets. Dans ce tableau, les particules manquantes sont les neutrinos. Seuls les quarks nous apparaissent, les plans qui ne sont pas en rotation n’ont pas acquis d’inertie et ne sont pas perçus car ils ne possèdent ni charge ni masse détectable (voir «Inertie» dans Principes connnus.)

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s